Morelia spilota spilota

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Morelia spilota spilota

Message  chris42210 le Mar 13 Sep - 2:44

D’après:


Morelia spilota spilota (Lacepede,1804)
Python diamand
Texte original: Russel Grant





Ce python attractif a un corps gris sombre à noir avec la plupart des ecailles ayant une tache crème ou jaune. Certaines d’entre elles étant disposées de telles sortent que cela forme des taches en forme de diamant.

Le ventre est crème à jaune. Le python diamand est un python de taille moyenne atteignant une longueur moyenne de 2m50-3m. Ils se rencontre le long du sud est des côtes australienne à partir du milieu du nord de la nouvelle galles du sud ( où l’on trouve naturellement des intergrades avec morelia spilota mcdowelli), jusqu’à l’extrémité est de victoria, dans l’est, à l’est du Great Dividing Range.




On en trouves encore plus au sud que n’importe quelle autre espèce de python dans le monde. Le climat dans cette région est tempéré avec quatre saisons plus définis que dans un climat tropicale, constitué de saison sèche et humide. Les journées au milieu de l’hiver sont généralement douce avec des températures moyenne de 15° à 20° maximum, occasionnellement les nuits les températures descendent en dessous de zéro.
Couvrant toute cette gamme de conditions climatiques, certain jours peuvent être froids, couverts, et pluvieux tandis que d’autres sont clairs et ensoleillés.
Ce qui permet aux pythons d’avoir l’opportunité d’émerger de leur retraite pour se réchauffer et que la température de leur corps s’élève au dessus de la température de l’air .
Au milieu de l’été une période ou les journées sont chaudes, les températures peuvent parfois excéder les 35°, les nuits douces sont en moyenne entre 10° et 15°
La region connaît également des tempêtes à cette époque de l’année et dispose d’une forte pluviométrie durant les mois d’hiver.
Ce python n’entre pas en hibernation et a dévellopé différentes techniques pour survivre à de telles palettes de températures.

Le python diamand est connu pour fréquenté les forêts sèches, les forêts et les affleurements rocheux. Il est aussi connu pour utiliser les habitats modifiés par l’homme, comme les toits des maisons, les jardins et les granges pour l’hivernage, se nourrir ou comme lieu de nidification.
Ils sont reconnu comme étant des serpents plutot inactifs et leur coloration cryptique est adaptée à leur moeurs majoritairement nocturne.
Cette espèce, bien que fréquentant les abords proche des lieus fréquenté par l’homme n’est pas souvent rencontrés.

Le poids des femelles adultes du python diamand est approximativement de 4-6 Kg. Les males quant à eux sont générallement plus petits et moins lourds. Cette différence de taille est probablement un facteur relatif à leur comportement reproductif.
Les males pythons diamands ne combattent pas entre eux durant la saison des amours comme le font les autres males du groupe de python tapis.
En revanche il forme des aggregations autour des femelles dans la nature, voyageant d’une femelle à une autre durant la saison. Comme les autres males python tapis se battent entre eux pour rivaliser et attirer l’attention de la femelle, c’est donc avantageux d’être plus gros que son opposant.

environ de malacoota, Victoria:


Management captif:

Le python diamand requièrent différents terrariums et conditions de maintenance comparé aux autre python du type python tapis.
Ils fréquentent un climat frais et tire leur source de chaleur du rayonnement solaire durant la journée. Pendant la nuit ils se protègent du froid en trouvant un lieu de retraite isolé ou ils s’enroulent, pour réduire leur surface exposée et ainsi ralentir la perte de chaleur. Ils utilisent au maximum le potentiel de leur milieu environnant et gèrent du mieux possible les quelques fois où les températures sont extrèmes. Si des conditions corrects sont fournis en captivité en simulant les conditions naturelles, ils ne devraient pas souffrir de l’infâme « syndrome du python diamand».
On pense que ce syndrome résulte de conditions de maintenance incorrecte conduisant à certaines pannes physiologiques. On pense qu’il s’agit de la même situation que celle des lézards captifs maintenus en intérieur loin de toutes lumière naturelle, sans le chauffage et l’éclairage de quoi en résulte une maladie osseuse métabolique, parfois appelé « syndrome du dragon barbu»?
La maladie osseuse métabolique est causé par une carence d’exposition aux rayons ultra-violet de type B qui permet la production de vitamine D. La vitamine D est essentiel car permettant l’absorption du calcium.
Fournir un tube fluorescent à large spectre peut aider à prévenir ces conditions.

Je suis assez chanceux de vivre sous le climat tempéré du sud de Victoria en australie, ce qui rend l’élevage du python diamand en intérieur plus facile, mais morelia spilota spilota peuvent être maintenu n’importe où tant qu’on leur fournis les conditions de bases qu’ils requièrent.

Ils peuvent être plus difficile à maintenir sur le long terme sous des climats tropicaux chaud, nécessitant une température ambiante fraîche ( condition athmosphérique), tout en fournissant un point chaud dans le terrarium.
Je maintiens mais «diamands» séparément hormis lors de la saison des amours, pour réduire les risques de blessures à l’heure des repas.
Ils deviennent particulièrement alerte et excités dès qu’ils sentent l’odeur d’une proie dans la pièce et ont parfois attaqué leur propriétaire par erreur. C’est une bonne idée d’utiliser une pince de nourrissage pour introduire les proies dans le terrarium.
Je n’ai jamais été mordu sans raison car ils sont normalement placide.

Un spécimen adulte n’as pas besoin d’un énorme terrarium, car dans la nature ce sont principalement des prédateurs ambusqués et pas des chasseurs actifs. Je pourrais recommandé un terrarium d’approximativement 1m20 de long * 60 cm de profondeur et 60 à 90 cm de hauteur.
La longueur et la largeur pouvant varier, mais sa hauteur ne doit pas être en deçà de 60 cm. Ainsi le locataire peut se déplacer jusqu’au sol du terrarium s’il a trop chaud lorsque les lampes chauffantes sont en marches.
Un bon agencement pour un python diamant captif peut-être un grand terrarium où il prospère, car l’ensemble du terrarium n’a pas besoin de chauffage. Cependant il est nécessaire fe fournir un point chaud et une zone ou il peut se s’isoler.

Mes terrariums mesurent 85 cm * 80 cm * 75 cm et sont construis en mélaminé blanc de 16 mm avec des vitres frontales coulissantes. J’ai disposé trois grandes aération sur le devant et l’arrière du terrarium à différentes hauteurs pour permettre une bonne circulation de l’air. Elles sont importantes car quand les programmateurs coupent les chauffages, la température des terrariums atteint celle de la pièce d’élevage.
Ce qui pourrait réduire la circulation de l’air et pourrait causer une multiplication excessive des bactéries si ces aérations n’étaient pas suffisamment grandes.

Mes terrariums sont placés sur le sol de la pièce d’élevage où la température ambiante est fraîche. Si vous habitez un endroit où le climat est plus doux que celui naturellement en vigueur là où vivent ces pythons, ( c’est à dire tropicale), vous pouvez augmenté les aérations, y compris en utilisant un terrarium totalement ouvert du type de ceux en grillage.
Cependant je recommande que vous utilisiez tout de même le même type de chauffage, d’éclairage et de cachette que si vous utiliseriez pour un climat frais comme celui fréquenté par les pythons diamant pour qu’ils profitent réellement d’un site d’insolation.

Le chauffage est constitué de lampe avec reflecteur de 60 W fixé au plafond du terrarium. Illuminant une plateforme ou une branche utilisée par les serpents pour s’y exposer.

Ces lampes peuvent être localisées d’un coté ou sur le fond du terrarium à environ 30 cm du site d’insolation. Plusieurs lampes peuvent être utilisées si le terrarium est très grand ce qui permet au python de s’étendre tout en se réchauffant comme il le ferait dans la nature.

J’ai fixé des cachettes en hauteur, visser aux parois du terrarium, qui servent aussi de lieu d’insolation et qui imitent des affleurements rocheux ou des corniches comme celles qu’ils fréquentent dans la nature.
Un thermostat est fixé à l’arrière du terrarium entre la lampe chauffante et les aérations pour controler et éviter les montées de chaleur excessives.
Utiliser toujours un thermomètre pour mesurer la température du point chaud, le thermostat ne servant qu’a couper ou allumer les sources de chaleurs à une température sélectionnée. La sonde du thermostat ne doit pas être placée trop près ou directement sous les lampes chauffantes. N’utilisez pas d’ampoules à incandescence coloré ou opaque pour réchauffer l’air car elles ne fournissent pas de radiation infra-rouge.
J’ai constaté que les radiations infra-rouge était la meilleur source de chaleur à fournir aux pythons diamant.
Cependant je n’utilise pas de lampe infra-rouge de type céramique car celles-ci ne produisent aucune lumière, ce qui n’est pas habituel pour morelia spilota spilota.
Quand le soleil se lève après une nuit froide, un «diamant» sauvage émerge de sa cachette et s’expose 1 heure ou deux pour élever sa température corporelle puis retourne s’enrouler à couvert lorsque la nuit tombe. Ils conservent cette chaleur en réduisant leur surface, se réchauffant eux-même dans leur cachette et recevant la chaleur rayonnant depuis les surfaces rocheuses ou provenant du toit des maisons ect...
Le reflecteur des lampes envoie l’énergie des ondes infra-rouges et réchauffe les pythons sans trop chauffer l’air autour.
Ils fournissent aussi la lumière nécessaire indiquant aux serpents qu’ils peuvent sortir et qu’il est temps d’émerger de leur cachette pour venir se réchauffer. Ceux qui se chauffe en dessous de ces lampes se réchauffent rapidement, spécialement les gros spécimens sombrements colorés qui absorbent facilement les radiations.
Un python diamant sauvage utilise les radiation solaire pour thermoréguler son corps en fonction de la température ambiante de l’air.



Ils passent générallement environ 1 heure ou 2 se chauffant le matin, atteignant en principe leur température corporelle maximal entre 10h00 et 12h00.
A coté des lampes chauffante, je fixe des néons UV de 60 cm.
Je pense que même si les UV sont peu bénéfiques, ils ne peuvent pas nuirent à un python aimant le soleil et les couleurs naturelles sont plus belles et réalistes à voir tant ces serpents sont spectaculaire à regarder lorsqu’ils se réchauffent.
Ces tubes UV sont conçues pour d’autres espèces héliophiles tel du les lézards du type dragon barbus ou varan.

Je change mes tubes UV chaque printemps car les émissions bénéfiques d’UV chute au delà de 12 mois.
Les ballast de ces néons peuvent produire de la chaleur, ce qui est une autre raison de maintenir une hauteur minimale de 60 cm pour le terrarium. C’est une bonne idée d’avoir une ventilation tout en haut des parois pour permettre à l’air chaud de s’échapper et à l’air frais de pénétrer par les aérations basses.

Si la température ambiante de votre pièce dépasse les 30° l’été, il peut être judicieux de couper l’alimentation des néons.
Les pythons diamants peuvent supporter des hautes températures ( 35°et plus) mais pas sur de longues périodes. Plus hautes, les températures deviendraient dangereuses pour les serpents.
Mes animaux ont subis des températures de 36° dans leur terrarium durant les saisons chaudes, mais cela ne durait que quelques heures l’après-midi.
Il est important de ne pas nourrir vos « diamant» quand les températures sont trop élevées car la nourriture pourrait pourrir dans l’intestin. Le métabolisme des serpents est controlé par sa température, plus haute est la température du corps plus il utilise d’énergie. C’est pourquoi un python diamant passe une bonne partie de son temps tranquille pour conserver ses réserves d’énergie.
Lorsqu’ils ont mangé ils passent plus de temps à se chauffer pour absorber l’énergie dont ils ont besoin pour digérer leur proie. Ils ont une température élevé du corps préferentielle quand ils digèrent leur repas, qui ce situe entre 32° et 35°. Si la température augmente et que le python ne peut se déplacer à un endroit plus frais vous pouvez avoir des problèmes.

Je ne conseillerais pas de mettre le terrarium de votre python diamant dans un hangar en tole non protégé au fond de votre jardin, car il serait incapable de se soustraire aux températures excessives. Ce n’est pas non plus une bonne pratique de maintenir morelia spilota spilota en intérieur sans simuler un cycle jour/nuit même si vous vivez dans un endroit où ils vivent dans la nature.

Grace à l’utilisation séparé de programmateurs pour les lampes chauffantes et les tubes fluorescents, je peut controler la chaleur et l’éclairage en suivant des cycles naturels.
Durant les mois les plus doux, je laisse environ 4 heures maximum aux serpents pour se chauffer sous les lampes. Cela de 8 h le matin jusqu’aux environ de midi et en m’assurant que les températures atteignent 32°-35° sous le point ou le serpent se réchauffe. Le reste de leur terrarium conserve la température ambiante de la pièce. Les néons sont allumés pendant approximativement 8-10 heures au printemps, été et automne et la pièce d’élevage est éclairée suivant les rythmes circadiens de Melbourne, Australie.

Il est inutile d’utiliser les néons pendant 12-14 heures, car les heures d’ensoleillement sont en général moins longue que le temps où les pythons diamant sont actifs.
Le temps de chauffage et d’éclairage n’est pas une science exact mais devrais suivre la tendance des saisons.
Je pense que c’est bénéfique de varier ces périodes occasionnellement pendant les saisons, car la météo dans la nature n’est pas constante.

Si les terrariums sont placés à un endroit où ils peuvent descendre à une température basse ( < 13°) pendant la saison où vous nourrissez, il pourra être prudent d’ajouter un tapis chauffant sous chacun d’entre eux. Celui-ci a simplement besoin d’être à quelque chose près de la surface que prend un serpent enroulé et placé dans un coin du terrarium.
Ainsi la chaleur rayonnera pour réchauffer le serpent par le dessous. Dans cette situation je dispose une cachette où le serpent peut se positionné confortablement, s’isoler et digérer son repas. Cela imite la chaleur du soleil sur une surface rocheuse durant la journée et qui relache celle-ci la nuit.

j’ai manipuler mes pythons diamant à 22h00 après les avoir sortit de leur cachette et ils étaient toujours chaud au touché, même si l’air ambiant atteingait 10° voir moins.
Parce que mes pythons diamant adultes ne sont jamais nourris durant les mois les plus chaud, je n’ai jamais eu de problème de repas non-digérés.

Il est d’importance vitale d’observer vos pythons, dans leur terrarium à des périodes différentes, sans les déranger. Cela peut vous permettre d’effectuer des ajustements de la température, l’éclairage, la ventilation, les cachettes et vous permets de comprendre comment se comporte votre animal dans son environnement captif.

Les python diamant adultes se nourrissent majoritairement de mammifère et d’oiseaux dans la nature. Parce qu’ils sont essentiellement nocturne et qu’ils chassent en étant embusqués, les mammifères sont vraisemblablement là majorité de leurs prises.
Je nourris mes adultes seulement avec des rats de laboratoire et des lapins avec deux suppléments vitaminiques par an dans des capsules qui sont insérées dans la proie. Les animaux sont grassement nourris pendant les mois d’été et au début de l’automne seulement.
Ils sont parfois nourris durant la saison des accouplements au printemps, mais ce n’est pas très important car ils sont très économe en énergie et ne perde presque pas de poids durant l’hiver.
Les proies peuvent être d’une taille telle qu’elles laisse un renflement évident au niveau de l’estomac. Ceci est spécialement vrai pour les femelles qui doivent être remises en condition après la ponte chaque saison, si vous espérez pouvoir les reproduire l’année suivante.
Je nourris deux fois par mois et j’utilise de grosses proies pour les femelles adultes acceptant des lapins d’environ 1 Kg.
Ce qui est bien pour les remettre dans les conditions qu’elles avaient préalablement à la ponte, car les grosses proies fournissent plus d’énergie ( kilojoules) comparé à l’énergie demandé pour les digérés.
Les males ont tendance à se nourrir de proies plus sveltes que les femelles, et si vous les limitez à être nourris durant les 4 mois les plus chaud de l’année, ils mangeront la plupart des proies offertes.
Ces animaux n’ont pas besoin d’être nourris régulièrement, c’est à dire une fois par semaine, tout simplement car cela n’arrive pas dans la nature et peut être au détriment pour leur santé sur le long terme si ils sont nourris toute l’année.

J’utilise toujours du fraîchement tué ou des proies décongelées et je ne recommande pas de les nourrir avec des proies vivantes car elles pourraient provoquer des blessueres au serpent et probablement du stress pour l’animal servant de proie.



Les pythons diamant ont un métabolisme lent et peuvent survivre sans se nourrir pendant de longues périodes ( facilement 12 mois) sans dommage. J’ai eu des juvéniles qui sont sortis de leur oeuf en été et n’ont pas mangé jusqu’au printemps suivant sans perdre de poids. Ils semblent juste être aux portes de la mort jusqu’à ce qu’ils se nourrissent pour ensuite croître rapidement.

Avant d’essayer des accouplements je cesse de nourrir les adultes habituellement aux environ de la mi-avril et je m’assure qu’il n’y a plus aucun reste de nourriture dans l’intestin. C’est très important car un animal inactif avec un métabolisme lent, vivant dans un terrarium chaud, sec et ventilé est plus enclin à souffrir de constipation.
Lorsque je manipule le serpent, j’utilise mes doigts pour palper la région ventrale postérieure à la recherche de fèces dures près du cloaque.
Si j’en trouve, j’essaie d’offrir de l’exercice supplémentaire comme ramper dans l’herbe du jardin pendant 30 minutes, ou un bain d’eau tiède de quelques heures.
Proposer une petite proie dans laquelle 4-5 ml de’huile de paraffine a été injecter peut aussi être bénéfique.
C’est utile de conserver des données tel que les repas, les mues, les défécations, les accouplements et les comportements inhabituels pour pouvoir s’y réferrer lorsqu’un problème survient.

reproduction:

La détermination des sexes s’effectue par sondage cloacal la sonde s’enfonçant jusqu’à 4-5 écailles subcaudales chez les femelles contre plus de 10 chez les males.



Les deux sexes possèdent des éperons cloacaux bien développé mais ceux des males sont plus imposants.

Reproduire la plupart des espèce d’animaux saisonniers requièrent que l’on suive une procédure avec des cycles annuels et morelia spilota spilota n’est pas différent.
Je cycle mes pensionnaires, selon un base annuel des températures et d’éclairage, avec une période matinale ensoleillé de réchauffement, une période d’éclairage et des nuits plus fraîches chaque jour, ces conditions variant au fur et à mesure des saisons.

Il est impossible de donner une plage de températures précise et une périodicité induisant les accouplement, car les saisons naturelles varient en intensité. Tout comme les conditions athmosphérique et la manière dont les serpent gèrent celà varie énormément.
Tout cela joue un role dans la reproduction tout comme la région d’où provient le serpent.
Comme j’habite à un endroit où le climat est similaire à l’habitat naturel des pythons diamants, légèrement plus frais toutefois, cela rend plus aisé de repliquer les saisons en intérieur et d’espèrer obtenir de bon résultat de fertilité lors de l’élevage.

Durant le courant de l’automne je réduit graduellement le temps d’éclairage des néons, jusqu’à ce que cela correspondent aux heures où les serpents se réchauffent.
A la fin de l’automne la température ambiante de la pièce a naturellement chuté, ainsi que celle des nuits.
Pendant l’hiver les néons et les heures d’éclairage des lampes varie de 2 à 4 heures et sont parfois complètement éteintes pour une période de plus d’une semaine.
Cela simule l’assombrissement, le temps pluvieux et froid dans la nature. Le temps où tout est éteint ne suit pas une formule stricte simplement parce que ce n’est pas ce que le climat est. Il est important de ne pas faire réellement hiberner le python diamant, car dans la nature ils émergent pour s’exposer durant les mois d’hiver pendant de courtes périodes.
Souvent ils se prélassent pendant une heure lorsque le temps est ensoleillé et retourne se s’isoler et se protéger dans leur cachette. Ils font cela pour synthétiser des anti-corps et prévenir les infections. Ce qui n’est pas destiné à augmenter leur métabolisme; ce qui pourrait utiliser de précieuse réserves de graisses car ils ne se nourrissent pas.
Les lampes chauffantes sont toujours réglées à la même température atteignant au moins 30° minimum, quelque soit la saison. Je varie simplement la durée d’éclairage, car la température corporelle d’un python diamant dans la nature n’est pas liée à celle de l’air.
Ils sont très efficace pour absorber les radiation infra-rouge du soleil lors des jours ensoleillé de l’hiver.

Le tapis chauffant sous le terrarium est éteint pendant cette période réduisant les températures nocturnes.
La température du terrarium durant l’hiver peuvent occasionnellement atteindre un minimum de 5°, avant que les programmateurs ne déclenche l’allumage des ampoules infra-rouges chaque matin.
Ces températures basses sont les mêmes quelque soit la chute de celles de la pièce d’élevage pendant la nuit.
Il faut être sur que les cachettes sont fabriquer assez petites pour que le serpent puisse s’y enrouler fermement.
Elles doivent être construite à l’aide de matériaux bien isolé tel que le bois ou la terre cuite, mais pas en plastique ou carton.




Les serpents viendront se chauffer le matin pour que leur température corporelle augmente, puis ils se retirent dans leur cachette pour maintenir cette température plus élevée que celle de l’air.
Cela peut se produire en fin de nuit froide ou occasionnellement un animal sain se situera en dehors de sa cachette toute la nuit sans effet néfaste.
Ces reptiles refroidis sont amusant à observer tôt le matin, mais aussi quand ils sortent se réchauffer ils sont si froid qu’ils se déplacent au ralenti, y compris leur langue bleue et fourchue.

Je commence à relever les temps d’éclairage quand le temps se réchauffe en septembre, avec les lampes chauffantes réglé sur 4 heures et les néons éclairés 8 heures.
Je maintiens deux couples de morelia spilota spilota, ils sont maintenus séparemment durant l’année et sont présentés tôt en septembre.

Accouplement:

Tout d’abord j’introduit le male chez la femelle pour 4 à 7 jours, puis le deuxième male pour 2-3 jours les laissant ensemble tel un groupe d’élevage.
Je ne les déranges pas et j’ai rarement observé de copulation ou de comportement de cours amoureuse.

Je ne les déranges pas et j’ai rarement observé de copulation ou de comportement de cours amoureuse.
La plupart des activités d’accouplement ont lieu dans la large cachette. Après quoi, ils vont tous se réchauffer le matin, s’enroulant les uns autours des autres comme un sac de noeuds.
Après avoir introduit les males avec la première femelle, je place un male dans le terrarium de la seconde pendant une semaine, puis j’introduis le second, avant de tous les séparer pour quelques jours.
Je continue ainsi pendant deux mois ou jusqu’à ce que la femelle ovule que je repère grace au gonflement du milieu du corps.
Il n’y a pas lieu de pousuivre les introductions en novembre, car la femelle doit avoir déjà été fécondé depuis.
L’ovulation intervient généralement en novembre ou début décembre, s’en suit la mue de pré-ponte 3 semaines plus tard et la ponte encore 3 à 4 semaines après

Ponte:



J’ajoute à la femelle un tapis chauffant réglé approximativement à 20°, pour un temps de chauffage de au moins 4 heures.

Les autres terrariums dans la pièce normalement concervent une température assez élevée pendant la nuit durant l’année pour permettre à la femelle de développer la coquille des oeufs avant la ponte.
Environ une semaine avant la ponte, je fournis à la femelle une boite de ponte adéquate contenant 5 cm de mousse de sphaigne humide que je place sur le tapis chauffant. Toutes les pontes ont été effectué dans ces boites, généralement le matin, et jamais dispersé dans le terrarium à l’extérieur de celle-ci .
Ce qui peut arrivé si aucune boite convenable n’est fournit. J’ai ensuite retirer délicatement ( en déroulant) la femelle de ses oeufs.
Essayez d’obtenir de l’aide, et soyez conscient qu’elle va souffler pour tenter de vous effrayer.
Prevenez votre amis, car une personne n’aimant pas les serpents ne saurait pas quoi faire devant un spécimen en colère .
Ceci étant dit, je n’ai jamais été mordu par une génitrice protégeant sa ponte.
Quand j’ai retiré la ponte de la femelle j’ai séparer les oeufs un à un, puis les ai marquer individuellement avec un crayon sur le dessus, pour ne pas les retourner en les plaçant dans l’incubateur.
Le terrarium est alors nettoyé avec du détergent et essuyé pour ôter l’odeur des oeufs.
La femelle pourrait continuer de tenter d’incuber ses oeufs si elle en sent l’odeur.
Après cela je la laisse récuperer pendant deux semaines avant de recommencer à la nourrir pour le reste de l’été et la période automnale. Cela ne dure que 3 mois, avant que les températures hivernales soient trop froide pour continuer de la nourrir, juste avant l’hiver.
La femelles sacrifie une énorme partie de ses réserves pendant la reproduction.
Ma femelle a toujours déposé une ponte pesant de 32% à 42% de son poids avant la ponte, ce qui signifie qu’une femelle sauvage de python diamant ne devrait pas pouvoir se reproduire chaque année. C’est parce qu’aprés avoir incuber ses oeufs, la saison où elles s’alimentent serait bientôt terminer, ne laissant pas assez de temps au femelles de reconstituer leur réserves de graisse avant la saison de reproduction suivante.
C’est une autre histoire en captivité si les oeufs sont incubés artificiellement et que l’on fournit à la femelle une nourriture abondante et de très bonne qualité.


Incubation:


Les oeufs pèsent en moyenne 40 g et sont placés dans un incubateur de type standard dans des boites en plastiques, soit sur de la vermiculite ou de la perlite humide ou bien en utilisant la méthode du «no-substrat» au dessus de l’eau. Ce choix n’as pas d’incidence tant que vous conservé les oeufs presque secs dans un environnement humide et une température constante entre 30° et 32°.
Les coquilles ne devraient pas être recouvert de condensation ou trempés dans l’eau.
Ils peuvent être maintenus comme ceux de n’importe quel autre python tapis, car je n’ai trouver aucune différence dans la gestion des oeufs de morelia spilota spilota pour ce qui est de l’humidité et de la température requise.
La méthode de David Barker consistant à une pesée hebdomadaire des oeufs est un bon indicateur du degré d’humidité dans l’incubateur et du développement des oeufs.
Si le poides des oeufs chute pendant la semaine c’est que le milieu est trop sec ou s’il augmente de plus de 10% c’est qu’il est trop humide.
Les ajustements du milieu dans l’incubateur doevrait être fait graduellement.




C’est pourquoi je préfère la méthode sans substrat qui consiste à utiliser une boite en plastique et d’y mettre 1cm d’eau au fond et une grille en plastique à l’intérieur où les oeufs sont placés au dessus de l’eau.
Le couvercle est ensuite vaguement placé pour permettre un léger courant d’air ce qui peut créer un peu de condensation sur le couvercle et les cotés.
Ainsi les oeufs sont au secs sur la grille alors que leur environnement ambiant reste bien humide.
Ne jetez jamais un oeuf décoloré ou ceux qui présenteraient de plus en plus de moisissures ou de bactéries tant que ceux-ci ne commence réellement pas à sentir, ce qui indiquerait que l’oeuf est mort auquel cas il faudrait le sortir de l’incubateur.
Un oeuf possède son propre système immunitaire pour combattre les infections et peut paraître très mal en point alors qu’il est bien en vie et que la coquille protège l’embryon en dévellopement.
C’est une des raisons pour laquelle il est préférable que les oeufs pondus en grappe ne soit pas laissés ensembles tant il est plus facile pour leur futur maintenance de les séparer juste après la ponte.
Lors de cette séparation, la couche externe des coquilles peut se déchirer sans que cela ne cause de dommage.
Si, comme souvent, cela fait plus de 24 heures qu’ils sont ensemble, ils peuvent encore être soigneusement séparés et si l’un d’entre eux se déchire et que l’albumine commence à suinter, arrêter de suite et placer un morceaux de papier de soie sur la déchirure. Ensuite placé les deux ou trois eux en grappe dans l’incubateur.
Cela ne pose généralement pas de problème et ils se développent habituellement puis éclose normalement.
A ces températures le temps d’incubation varie de 49 à 55 jours.
Vous pourrez vous apercevoir que durant les dernière semaines d’incubation que les oeufs se rabougrissent jusqu’à avoir l’air ratatinés.
Ce n’est pas une raison pour s’alarmer car le python totalement développé absorbe le jaune avant l’éclosion.
Une fois que le premier à percé sa coquille à l’aide de sa dent de l’oeuf, et que celui-ci à pris une première bouffée d’air, j’attends 12 à 24 heures avant de percer manuellement les oeufs restant avec des ciseaux à pointe fine loin du nouveau-né en faisant une incision en V d’1 cm sur le dessus. De toute façon la plupart des bébés font leur propre incision sur le coté opposé.




Nouveau-nés:

Les nouveaux-nés sont laissés dans l’incubateur tant qu’ils ne sont pas sortis entièrement de leur oeuf.

habituellement après environ 1 à 3 jours après avoir percé la coquille.
Dès que les nouveaux-nés sont complètement sortis ils sont enlevés de l’incubateur et placé dans de petits terrarium chauffé avec un petit pot en terre cuite retourné comme cachette et du papier journal comme substrat et de l’eau fraîche.
Les coquilles sont également ôté et jeter car elles pourrissent rapidement dans un environnement chaud et humide.
Les jeunes tout juste éclos laissé dans l’incubateur vont explorer leur nouvel environnement et au cours de leur exploration pourraient causé des dommages aux oeufs pas encore éclos.
Les terrariums des juvéniles ont un gradient de température leur donnant le choix entre différentes zones pour choisir leur température corporelle préférentielle.
Ils ont normalement, tous effectué leur première mue après environ 14 jours, habituellement je ne les embête pas pour tenter de les nourrir pendant au moins 2 semaines après cette mue.
Ils ont le ventre bien plein grace au jaune de leur oeuf qui peut sustenter un juvénile en bonne santé pendant au moins 9 mois ( le printemps suivant), donc nourrir n’est pas urgent.
Tous les jeunes sont maintenus en communauté et séparerés pour des terrariums plus petit dès qu’ils commencent à se nourrir.
J’utilise des blanchons de souris décongelés comme premier repas, déposé dans le terrarium tôt le matin, je controle régulièrement pour retiré chaque jeunes ayant mangé.
Si certain sont tatillons j’utilise parfois un blanchon vivant qui ont une odeur plus forte.
Les petits pythons vont sortir la tête par le haut des pots de fleurs retournés et regarder les blanchons sur le sol du terrarium tout en se sentant toujours en sécurité.
Ils se disputent rarement la nourriture car les juvéniles n’ont pas développé une forte réponse alimentaire par rapport à l’odeur des blanchons et les bébés python diamand sont généralement des pythons avec un tempérament calme.
Le matin suivant je retire les petits avec un ventre bien rebondit et je les sépare pour les repas suivants.
Chaque ponte comporte un groupe de spécimen nécéssitant des astuces pour les nourrir, car un blanchon de souris n’est pas une proie naturelle et ils auront besoins d’apprendre que l’odeur de souris coïncide avec un repas.

La première méthode que j’utilise pour reduire l’intensité de l’odeur des souris est de les lavées dans de l’eau mélangée avec du liquide vaisselle ( l’un de ceux ayant un faible impact sur l’environnement) et de les rincer à l’eau clair.
Cela suffit souvent, au juvéniles qui ont précédemment refusé pendant 1 mois ou 2.
Pour ceux qui sont vraiment obstinés , après deux mois sans succès, je lave les souris de la même manière, puis je frotte la proie sur du poisson, en utilisant un poisson rouge congelé à cette effet.
Dans la nature les diamant juvéniles commence communément à se nourrir avec les nombreux types de scinques fréquentant leur milieu et ceci est plus susceptible de déclencher la prise de repas sans utiliser un vrai scinque.
L’odeur d’un scinque est très similaire à celle d’un poisson, c’est pourquoi beaucoup de serpents mangeront du poisson alors qu’ils n’en consomment pas dans la nature.

Le poulet a aussi une odeur à essayer sur ses serpents récalcitrant quand les rongeurs n’apporte pas le déclenchement de la prise de nourriture.
Ne soyez jamais effrayé d’expérimenté différentes odeurs à transférer sur les proies aisément disponibles.
J’ai maintenu des pythons à tête noir dont l’un refusait de consommer tout rat qui n’était pas frotté sur une plume de colombe. Il refusait aussi souvent les proies frotter sur du poulet, des cailles ou des perruches et du poisson, donc certain serpent peuvent être très difficile un peu comme un humain.
Toutes ces méthodes fonctionne lorsque les juvéniles sont maintenus dans de bonnes conditions en captivité.
Si ils sont stréssés parce qu’ils ne sont pas maintenus correctement aucune de ces astuces ne fonctionnera à par peut-être le gavage.
Ma femelle au cours des années à produit 11 pontes dont la majorité à éclos et produits des bébés en bonne santé et je n’ai jamais été forcé de gaver un jeune.
Il n’est pas nécessaire lorsque cela est possible de copier les odeurs naturelles pour induire la prise de repas mais il faut être patient avec certain spécimen.
J’ai maintenu mes diamants juvéniles comme s’il s’agissait de python tapis les maintenant dans un terrarium chauffé avec un gradient thermique et une baisse pour la nuit de 5°.
Parce que ce sont de petits animaux timides il est de bonne augure de fournir un grand nombre de cachettes au point chaud comme au point froid.
J’utilise des pots en terres cuites retournés avec le trou d’évacuation d’eau élargit suivant le diamètre du serpent.
Le serpent va à l’intérieur par le haut et peut sortir sa tête à l’extérieur pour observer son environnement en toute sécurité et rentré sa tête en arrière si il se sent menacé.
Laisser les juvéniles dans un environnement calme est très important et les spécimens nerveux devraient être laissés seul avec des opérations de maintenances réduites à leurs minimum jusqu’à ce qu’ils s’acclimates à la captivité et commencent à se nourrir correctement.
Les pots fournissent aussi un point haut par rapport au sol et sont de bon lieu d’insolation, aidant les pythons à conserver leur température corporelle. J’utilise ces dispositifs dans de grands tupperwares en plastique ( environ de la taille d’une boite à chaussure), un tapis chauffant de 10 cm thermostaté sur le fond permet de donner un gradient thermique.
Ils grandissent ainsi pendant l’été, l’hiver et le printemps, puis sont transférés dans un terrarium ayant des équipements plus adapté tel que une lampe chauffante branché sur programmateur, un éclairage UV, ect....

Le second hiver ils sont au frais et ne sont pas nourris durant 3 mois pour les habituer rapidement à un cycle annuel, c’est aussi un bon moment pour passer les récalcitrant des souris au rats. La plupart du temps que ce soit les mâles ou les femelles sont de bons mangeurs, mais comme pour tout autre animal il y a des exceptions.
Après cette deuxième année lorsqu’ils approchent la taille sub-adulte , ils peuvent alors être maintenus comme les adultes.
Comme dernier mot j’ai déjà mentionné comme le python diamant apprécie les radiations solaire, mais je mets en garde les propriétaire de juvéniles et de jeunes d’être prudent lorsque vous les placer dehors lors des journées ensoleillées pour se balader sur l’herbe.
En raison de leur taille ils ont une grande surface comparé à leur volume et ils pourraient se réchauffer très rapidement et il ne faudrait pas longtemps pour tuer un jeune serpent.
Quelques juvéniles que j’ai vendu par le passé en sont mort malgré les bonnes intentions de leur propriétaire.
J’ai seulement occasionnellement mis les adultes à l’extérieur pour se prélasser sous ma supervision; les jours doux et ensoleillés l’été, mais pas plus de 30 minutes et en les laissant se mettre à l’ombre plus tôt si il le désire.



Conclusion:
Les pythons diamants sont magnifiques et enrichissant à maintenir en captivité.
Ils sont impréssionant mais facile à manipuler leur coloration et leur patron incroyable, leur tempérament calme , tous cela contribue à en faire une espèce idéal.
C’est une espèce facile à maintenir et à reproduire quand les conditions sont correctes.
Nous avons maintenant suffisament de connaissances et d’équipements pour reproduire ces conditions en intérieur, ou comme beaucoup de gens l’ont fait en les gardant dans des volières extérieures.

J’espère que mes connaissances aideront les gens, qu’ils en profiteront et se lanceront pour en apprendre encore plus à propos de ces intriguantes créatures, et peut-être approuveront il mes méthodes et les partagerons avec la communauté herpétophile.
Les jours on l’on plaçait des individus WC dans des terrarium avec des ampoules à incandescences pour les regarder mourir lentement sont révolus.
Ce qui est largement du au mérite des lois gouvernementales en prévention des prélevement d’animaux sauvage en vue d’être vendus dans le commerce.
La nouvelle situation signifie que les terrariophiles sont capables de maintenir et de reproduire ces serpents pour répondre à la demande croissante pour ces fascinants reptiles.

Remerciement:

L’auteur tient à remercier David Slip et le Dr Richard Shine pour leur travaux télémétriques
qu’ils ont publis à propos de morelia spilota spilota dans la nature, ce qui a contribué à accélérer mes connaissances à propos de cette espèce et m’a aider à comprendre et à maintenir ces python en captivité.


Merci à moOrelia pour les photos de ses serpents...
Et comme d'habitude sous réserve d'erreur de traduction...


Dernière édition par chris42210 le Ven 30 Sep - 17:07, édité 15 fois
avatar
chris42210
corallus caninus
corallus caninus

Messages : 982
Date d'inscription : 21/01/2010
Age : 38
Localisation : Dans notre bon vieux forez....

Voir le profil de l'utilisateur http://terrario42loire.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morelia spilota spilota

Message  chris42210 le Jeu 15 Sep - 19:22

Suspect
6 pages de traduites pour morelia spilota spilota cheers
Il en reste 7 confused affraid aie
avatar
chris42210
corallus caninus
corallus caninus

Messages : 982
Date d'inscription : 21/01/2010
Age : 38
Localisation : Dans notre bon vieux forez....

Voir le profil de l'utilisateur http://terrario42loire.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morelia spilota spilota

Message  mic 42 le Jeu 15 Sep - 19:30

je pense que ca va le faire Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
avatar
mic 42
python réticulé
python réticulé

Messages : 177
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 31
Localisation : de saint etienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morelia spilota spilota

Message  chris42210 le Jeu 15 Sep - 22:58

N'empêche que je suis vachement surpris par les paramêtre de maintenance...
Je n'imaginais pas non plus les tarifs pratiques plus de 1000€ ect...

Ps: Lorsque j'aurais terminé je ferais un gros up
avatar
chris42210
corallus caninus
corallus caninus

Messages : 982
Date d'inscription : 21/01/2010
Age : 38
Localisation : Dans notre bon vieux forez....

Voir le profil de l'utilisateur http://terrario42loire.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morelia spilota spilota

Message  mic 42 le Jeu 15 Sep - 23:10

plus de 1000e "no comment" affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid
avatar
mic 42
python réticulé
python réticulé

Messages : 177
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 31
Localisation : de saint etienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morelia spilota spilota

Message  jerome42 le Dim 18 Sep - 17:47

pas mal felici le reste viendra quand tu aura fini lol mdr geek

jerome42
Admin

Messages : 107
Date d'inscription : 12/09/2011
Age : 42
Localisation : la plaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morelia spilota spilota

Message  bar-neck le Sam 24 Sep - 11:04

on en trouve désormais à moins de 1000 euros !!!

Ps : félicitations pour ces fiches Chris
avatar
bar-neck
serpent des blés
serpent des blés

Messages : 15
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 48
Localisation : somme (80)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morelia spilota spilota

Message  chris42210 le Sam 24 Sep - 20:05

Merci bar-neck, j'espère la terminer cette semaine...
avatar
chris42210
corallus caninus
corallus caninus

Messages : 982
Date d'inscription : 21/01/2010
Age : 38
Localisation : Dans notre bon vieux forez....

Voir le profil de l'utilisateur http://terrario42loire.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morelia spilota spilota

Message  chris42210 le Ven 30 Sep - 14:23

up la classe
FINIS OUF!!!!!
avatar
chris42210
corallus caninus
corallus caninus

Messages : 982
Date d'inscription : 21/01/2010
Age : 38
Localisation : Dans notre bon vieux forez....

Voir le profil de l'utilisateur http://terrario42loire.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morelia spilota spilota

Message  chris42210 le Ven 30 Sep - 19:38

J'ai lamentablement oublié que moOrelia ( pseudo d'un autre forum) a publié un article dans reptilmag de juillet/aout/septembre 2011
avatar
chris42210
corallus caninus
corallus caninus

Messages : 982
Date d'inscription : 21/01/2010
Age : 38
Localisation : Dans notre bon vieux forez....

Voir le profil de l'utilisateur http://terrario42loire.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morelia spilota spilota

Message  julieras le Ven 3 Oct - 3:06

Juste magnifique Shocked

julieras
serpent des blés
serpent des blés

Messages : 3
Date d'inscription : 02/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morelia spilota spilota

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum